La paléontologie pour tous...

Deus T-rex machina ! par Lionel Hautier (Sidney Sussex College, Université de Cambridge) sur le DinOblog

« Maman, c’est quoi un Tyrannosaure ? » Voici une question qui nous apparaît bien peu familière tellement la terreur du Crétacé semble ancrée dans l’imaginaire collectif. Pourquoi un tel engouement autour de ce « terrible lézard » ? Comment, en moins d’un siècle, le pompeux Tyrannosaurus rex est-il devenu cette bête de scène mieux connue sous le nom de T. rex (prononcer « Tea rex » en version anglaise) ? Jean Le Loeuff se propose de revenir sur les origines du mythe dans son ouvrage intitulé Tyrannosaurus et les mondes perdus. Bien plus encore que la bête elle-même, la sortie d’un énième ouvrage relatant les exploits du dino préféré de nos chères têtes blondes s’annonçait comme terrifiante. Mais l’auteur a réussi un pari risqué, celui de parler sérieusement de paléontologie sans se prendre au sérieux.

Une fois n’est pas coutume, Jean Le Loeuff enfile sa panoplie de dinomaniaque, collectant une quantité encyclopédique d’informations de tous horizons depuis les improbables récits de Fernand Mysor jusqu’aux colonnes du Canard Enchaîné. Aucun détail n’échappe à sa plume affûtée qui retrace pas à pas l’histoire d’un règne sans partage, des premières découvertes de Barnum Brown aux dernières apparitions de son égérie sur grand écran. En bon révolutionnaire, Jean Le Loeuff ose s’attaquer au tyran médiatique, quitte à faire vaciller son image de colosse en rappelant par exemple que monsieur T. (« mister Tea » en version anglaise toujours) a bien failli s’appeler Dynamosaurus, un nom bien moins électrisant … Aussi, les plus passionnés des dinofans pourront être légèrement désarçonnés par un style un tantinet désinvolte, eu égard au rang de la dinostar ; une désinvolture dont se délecteront en revanche les moins érudits d’entre nous.

Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce livre est une véritable pépite qui, au gré des anecdotes sérieuses ou non, prend la forme d’une enquête en profondeur non seulement sur les origines du phénomène T. rex mais également sur la « dinomanie » en général. Mêlant habilement histoire des sciences et travaux scientifiques récents, l’auteur nous démontre qu’à défaut de faire couler du sang comme il y a un peu plus de 65 millions d’années, T. rex risque désormais de faire couler encore beaucoup d’encre …

A tous ceux qui pensaient tout savoir sur T-Rex, Jean Le Loeuff réinvente le genre, dans un style peu académique mais tyranniquement efficace. On connaissait les portraits historiques, voici le premier portrait préhistorique ! Brillant et drôle, ce livre se dévore avec l’appétit d’un tyrannosaure …